Proposition formulée dans le cadre des appels à projets innovants FAIRE 2018 & UNIVERS-TECH initiés par le Pavillon de l'Arsenal, la Ville de Paris et Universcience.

«L'architecture est moins une connaissance de la forme qu'une forme de connaissance.»

Bernard Tschumi.

Dans ce haut lieu du design urbain parisien qu'est le Parc de la Villette où la différence entre l'élément artificiel (la Grille des Folies) et l'élément naturel (les Surfaces) mis en tension par les circulations (les Lignes) permit la création d'un paysage mixte et dynamique associant nature et culture, nous proposons de poser un nouveau et significatif jalon : la création d'un Musée virtuel destiné à découvrir et faire s'épanouir l'univers de la réalité virtuelle dont les récents développements témoignent de l'importance croissante que ces technologies prennent dans nos vies. Afin de s'inscrire dans la continuité de l'opposition naturel/artificiel à partir de laquelle tous les éléments de la composition du Parc -qu'ils relèvent de la végétation, du mobilier urbain, des édicules ou des édifices institutionnels- composent une vaste et luxuriante polyphonie, cette nouvelle contribution offrira deux expériences distinctes : un Mémorial que l'on pourra parcourir indépendamment complètera le Musée, enrichissant d'un épisode supplémentaire l'épopée paysagère et intellectuelle du Parc de la Villette. Nous présentons le premier dans le cadre de l'appel à projets innovants Faire 2018 lancé par le Pavillon de l'Arsenal et la Ville de Paris et le second dans celui de l'appel à projets innovants Univers-Tech, lancé par Universcience. Nous avons baptisé ce nouveau jalon la Caverne de Platon afin de placer cette rencontre culturelle sous le signe de la connaissance et de la bienveillance.

-Programme : Musée des Réalités Virtuelles, Mémorial -Site : Parc de la Villette 75019 Paris -Budget : 1 600 000 E HT bâtiment réel + 330 000 E HT bâtiment virtuel -Surface : 825 m² (SP) -Statut : Appels à projets innovants FAIRE design urbain (Ville de Paris) & Univers-Tech (Universcience), projet non retenu -Période : Mai 2018 -Bet : LGX Ing. (Vitry-sur-Seine)-Consultants RV : Emmissive (Paris), Immersion (Bordeaux).

LA CAVERNE DE PLATON - MUSEE DES REALITES VIRTUELLES

Cette proposition émane du dessin urbain que l'architecte italien Giuseppe Terragni proposa pour parachever son chef d'œuvre, la Casa del Fascio érigée à Côme en 1933.

Alors que, dans le cadre de notre diplôme nous avions interprété l'œuvre de l'architecte comme une initiation à la dialectique platonicienne -tous les énoncés architecturaux se formulant sous la forme d'un dédoublement- nous avions voulu voir dans le deuxième emplacement non un achèvement mais au contraire une ouverture à la prolongation de la quête spirituelle inaugurée par le premier.

Nul doute que dans l'esprit de Terragni, cette quête de l'immatérialité platonicienne faisait écho au chemin emprunté par la Modernité alors naissante en direction d'un idéal scientifique, sans contradiction cependant avec l'héritage chrétien, car pour Platon les âmes sont immortelles et la connaissance réminiscence.

Nonobstant la faute que constitua l'engagement fasciste de Terragni pour y parvenir, nous décidâmes d'y ériger un Mémorial dédié à son œuvre qui nous conduisit à répéter sous la forme d'une spirale ascendante les trois temps de la scène urbaine initiale.

Aujourd'hui, alors que sous l'effet de l'informatique en réseau -dont les technologies de la Réalité Virtuelle sont une illustration- s'accentue la dématérialisation de l'environnement humain, il nous a semblé opportun de formuler une nouvelle occurrence de cette quête.

Dans le Parc de la Villette, à proximité immédiate de la Cité des Sciences et de l'Industrie, nous proposons donc d'ériger le Mémorial pour y accueillir un musée des Réalités Virtuelles dans le but d'en permettre la compréhension et valoriser l'utilité tant dans le domaine de l'architecture, de l'industrie que de la science. A la fois réel et virtuel ce nouveau musée entend perpétuer la typologie des Folies de Bernard Tschumi : charnière entre le jardin d'agrément et celui de la connaissance il reste librement accessible aux promeneurs indépendamment de la visite du musée.

Le musée serait donc constitué de trois strates :

1-Le bâtiment réel, de 33 mètres par 24,6 mètres constitué de trois salles, la Caverne, le Bassin, le Foyer et deux locaux techniques en sous-sol, pour les installations hydrauliques du bassin et les équipements informatiques. Le bâtiment serait réalisé en béton préfabriqué poli, pierre, inox et verre. Un accès souterrain depuis la Géode pourrait être ménagé. Coût : 1 600 000 Euros HT (travaux ) + 216 000 Euros HT (études). Calendrier : 2018/2019 (études)-2020/2021 (chantier).

2-Le bâtiment virtuel, réplique numérique du premier visitable par téléportation sans quitter l'espace de "tracking" situé dans la salle de la Caverne. Doté de 36 capteurs celui-ci permet aux visiteurs équipés d'un casque de Réalité Virtuelle et d'un ordinateur "back pack" la visite de l'édifice en immersion 3D. A raison de 8 m² par personnes il peut accueillir quinze visiteurs simultanément. Le contexte original de Côme serait reconstitué. Coût : 330 000 Euros HT

3-Les Expositions des Réalités Virtuelles se déploieraient dans la maquette numérique du projet sous la forme de contenus enrichis avec lequel le visiteur pourrait interagir.

Nous présentons la première dans le cadre de l'appel à projets innovants Faire 2018 lancé par le Pavillon de l'Arsenal et la Ville de Paris et la seconde dans celui de l'appel à projets innovants Univers-Tech, lancé par Universcience. La troisième appartient encore au futur de ce projet, comme une nouvelle boucle de la spirale.

Site Universcience

Site Pavillon de l'Arsenal